-->
 

Le Sénégal dans les ACP

Le Groupe des Etats d´Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) est né en 1975 à travers l´Accord de Georgetown. Sont membres de ce groupe des pays d´Afrique, des Caraïbes et du Pacifique signataires de cet Accord ou de l´Accord de Partenariat entre les ACP et l´Union européenne officiellement dénommé " Accord de Partenariat ACP-CE ", signé en 2000 à Cotonou (Bénin) plus communément appelé " Accord de Cotonou ". Ce groupe qui compte 79 Etats membres, principalement signataires de l´Accord de Cotonou qui les lie à l´Union européenne est composé de : 48 pays d´Afrique sub-saharienne, 16 des Caraïbes et 15 du Pacifique.
il a pour objectifs:

Les principaux organes du Groupe sont:

En plus de ces organes, on peut citer l´Assemblée consultative ACP qui sert de cadre institutionnel aux travaux des parlementaires ACP. Le Sénégal prend une part effective aux activités du Groupe aussi bien au niveau des ces différents organes qu´à celui de la société civile. Selon la configuration géographique en vigueur au niveau des ACP, le groupe est subdivise en six (6) régions (Afrique de l´Ouest, Afrique de l´Est, Afrique Centrale, Afrique du Sud, Caraïbes et Pacifique). Actuellement, la division thématique du travail au niveau du Comité des Ambassadeurs s´effectue selon la répartition suivante:

Pour la période 2010-2011, le Sénégal représente la région ouest-africaine au niveau des sous-comité Commerce et protocoles relatifs au produit de base, et Financement et Développement. L´histoire du Groupe des ACP retiendra par ailleurs que notre pays a assuré la Présidence du Conseil des Ministres ACP dès 1975 avec Monsieur Babacar BA, alors ministre des Finances du Sénégal. Notre pays a également abrité la première réunion des Ministres de la Culture du Groupe des Etats ACP à Dakar en juin 2003, rencontre qui abouti à l´adoption de la déclaration de Dakar sur la promotion des cultures et des industries culturelles ACP. Le Sénégal se veut présent avec les autres pays partenaires du Groupe ACP dans la prise en compte des préoccupations actuelles, notamment les Accords de Partenariat économiques, qui sont toujours en négociation au niveau de la région ouest-africaine, ainsi que la réflexion en cours sur les perspectives futures du Groupe ACP, au-delà de 2020, date à laquelle expire l´Accord de Cotonou.